Les femmes enceintes peuvent-elles s’user de la cigarette électronique

La cigarette électronique est l’instrument le plus recommandé et le plus choisi par les Français pour procéder à un sevrage tabagique. Nombreux sont ceux qui s’usent de celle-ci donc pour se libérer de la mauvaise habitude de fumer, mais est-ce qu’elle est faite pour tout le monde, principalement aux femmes enceintes ?

Aucune étude ne révèle que l’e-cigarette est nocive pour le fœtus mais aucune ne prouve aussi le contraire

Arrêter de fumer trop brusquement fait chuter la consommation d’oxygène du cerveau, c’est donc la raison pourquoi les fumeurs ont recours à divers manières ou appareils pour se libérer progressivement de l’addiction à la cigarette. L’e-cigarette fait partie de ces moyens qui permettent d’aider dans le sevrage tabagique, ce dispositif à vapeur qui est moins dangereux que la cigarette classique, mais qui suscite encore la polémique actuellement auprès des scientifiques et des professionnels surtout pour l’utilisation de celle-ci par les femmes enceintes.

D’après une récente étude, la cigarette électronique est moins dangereuse que la cigarette conventionnelle car non seulement elle ne produit pas de substance toxique mais elle est aussi écologique. Tout de même jusqu’à maintenant, aucun scientifique ni professionnel n’a encore réussi à expliquer l’inoffensivité des produits contenus dans la cigarette électronique sur la santé du bébé.

Aucune étude jusqu’à maintenant n’a donc révélé que les substances produites par la cigarette électronique ont un effet sur la gestation ou l’évolution du bébé ou même l’accouchement. La meilleure solution pour la femme enceinte c’est donc de ne pas se servir de la cigarette électronique car même si elle n’a pas de conséquence néfaste sur la santé elle peut s’avérer dangereuse pour le fœtus.

Tout de même, la femme si avant d’être enceinte a été « addict » à la cigarette classique et décide d’en finir avec cette habitude, mieux vaut qu’elle utilise la cigarette électronique. Il est donc préférable pour une femme enceinte de fumer de la cigarette électronique au lieu d’une cigarette conventionnelle.

Il est question de choix

Il est à savoir que de nombreuses autres méthodes permettant le sevrage tabagique existent à citer la mastication de gomme comestible ou encore l’utilisation de patch, ces solutions qui sont moins risquées que la cigarette électronique. Mais selon une étude effectuée par la direction générale de la santé, nombreuses voire 75% des femmes enceintes qui ont pris la décision d’arrêter de fumer ont repris leurs habitudes lorsqu’elles ont choisi ces solutions assez simples (les gommes comestibles ou encore les patchs donc).

Toux ceux-ci nous mènent donc à dire que l’utilisation de la cigarette électronique se repose sur le choix de la femme enceinte, bien qu’elle ne connaisse pas les risques de celle-ci sur la santé de son fœtus elle est donc responsable de son choix.