L’engouement des jeunes à la cigarette électronique : est-ce une bonne ou mauvaise idée ?

Durant la période de l’adolescence, les tentations sont nombreuses dont l’incitation à la prise de tabac. Nombreuses sont donc les jeunes personnes qui sont déjà dépendantes de la cigarette, beaucoup d’entre eux pour se libérer de cette mauvaise passion ont donc recours à la cigarette électronique. L’on se demande, si l’utilisation de la cigarette électronique par les jeunes personnes est autorisée ?

La cigarette électronique a séduit de nombreux jeunes

La cigarette électronique a séduit un grand nombre de Français ces dernières années, dont les jeunes sont les plus nombreux. Une étude menée par des étudiants polonais prouve même qu’en 2015, un adolescent sur cinq et adepte à la cigarette électronique, il s’agit en effet de jeune âgée de 15 à 24 ans.

Et il paraît que cet engouement des jeunes personnes à la cigarette électronique ne se détecte pas uniquement en France mais dans d’autres pays tels les États-Unis le même cas se produit, les jeunes personnes sont donc les plus nombreux à s’user de l’e-cigarette. La question se pose donc : mais qu’est-ce qui est assez attrayant dans la cigarette électronique pour inciter tant de jeunes à l’adopter ?

Le parfum est donc la première raison qui confirme cet engouement des jeunes à la cigarette électronique, nous nous appuyions toujours sur des études et une étude affirme que la majorité des jeunes utilisateurs de cigarette électronique ne s’intéressaient pas à celle-ci si elle ne produisait pas de parfum.

Deux réponses contradictoires

Mais à part cela, l’e-cigarette aide aussi les jeunes à se méfier des clopes, surtout ceux qui ont essayé ces derniers durant l’adolescence et ont été dépendants depuis. Mais d’un autre côté, l’utilisation de cigarette électronique inciterait les jeunes personnes à fumer, comment ça ? Il est à rappeler qu’il y a des personnes qui choisissent un e-liquide contenant dans leur cigarette électronique, la dépendance à la nicotine débute donc là.

Mais cette idée n’est pas prouvée du fait que la nicotine dans la cigarette électronique est de petite quantité d’où n’a aucun effet entraînant la dépendance. Le problème c’est donc le geste qu’adopte l’utilisateur de l’e-cigarette qui s’avère être le même que celui d’un fumeur d’où l’utilisateur de l’e-cigarette est donc imite donc le fumeur mais il ne fume pas mais vapote.

Selon certains analystes anglais, la cigarette électronique serait donc comme un genre de passerelle pour les jeunes vers la cigarette classique. Bref, cette dernière affirmation n’a pas été prouvée et testé donc elle ne tient pas vraiment mais d’un côté elle peut être probable si le jeune garçon par exemple n’a jamais touché à la clope dans sa vie mais a commencé par fumer de la cigarette l’électronique, peut-être que l’idée de tester la cigarette conventionnelle lui inciterait d’où à ce moment soit il devient dépendant soit il préfère se contenter de l’e-cigarette.

D’un autre côté, une idée assez contradictoire à celle-ci avancée ci-dessus, la cigarette électronique réduirait le nombre de fumeurs. Cette deuxième constatation semble être assez convaincante car c’est à l’âge de la jeunesse que l’on commence à fumer puis l’habitude persiste lorsque nous sommes adultes, si dès le jeune âge l’on se décide à se libérer de la mauvaise habitude de fumer, lorsque l’on sera adulte l’on ne sera donc pas tenté par la cigarette sauf bien sûr si c’est vraiment notre choix de revenir à la clope.