E-liquide : dangereux ou non ?

Les cigarettes électroniques ne cessent jamais de se faire parler d’elles depuis leur apparition sur le marché surtout que ces risques à long terme ainsi que ses effets secondaires ne sont pas encore connus alors que les gens s’engouent vraiment pour ces dispositifs.

La nocivité de l’e-liquide dépend du taux de nicotine qu’il contient

La cigarette électronique a fait son apparition sur le marché depuis plusieurs années déjà et semble avoir touché son apogée en matière de vente ces dernières années. Malgré cet engouement, aucune étude jusqu’à maintenant n’a réussi à démontrer que les composants de ce dispositif sont inoffensifs.

La cigarette électronique à titre de rappel se compose de quelques éléments dont une batterie, un atomiseur et des cartouches où l’on met les e-liquides. En parlant de ces derniers, nous nous demandons avec tous ces parfums qu’ils émettent ainsi que tous les composants lui permettant de se transformer en vapeur est-ce qu’ils sont anodins ?

Ce n’est pas pour rien que les fabricants de-liquides ont mis l’image d’une tête de mort sur les flacons de ces derniers, il devrait bien y avoir une raison particulière. Un laboratoire dirigé par l’association britannique ECITA UK a mené une étude sur le côté toxicologique des e-liquides présents sur le marché.

D’après l’étude menée par le laboratoire donc, l’innocuité ou non des e-liquides dépendent du taux de nicotine qu’ils contiennent car en effet c’est cette substance qui les rend dangereux. Les e-liquides contenant une forte concentration en nicotine ont donc de mauvais effets sur la santé. Or, une petite quantité de nicotine ne ferait donc pas de mal à une mouche tant que le vapoteur modère l’utilisation de sa cigarette électronique.

L’Union Européenne qualifie l’e-liquide de produit dangereux

L’e-liquide est classé en quatre catégories dans la législation européenne, une classification qui dépend en effet du taux de nicotine dans le flacon. Un e-liquide composé de 25 à 50 mg/ml de nicotine figure dans la catégorie 4 de la législation européenne, la catégorie où se regroupent les liquides vaisselles.

La dose 25 mg/ml est la dose seuil de nicotine qui devrait être présente dans les e-liquides, une dose inférieure à celle-ci est donc sans danger et vis-versa. Plusieurs scientifiques ont homologué cette étude menée par le laboratoire d’ECITA UK dont ceux de Berne et Polosa. Selon le neuropharmacologue Jacques Le Houezec, la dose fatale de nicotine actuellement est surestimée par plusieurs.

La dose létale de la nicotine en effet est de 60 mg, mais une dose comprise entre 30 et 60 mg s’avère déjà être très dangereuse pour la santé. L’Union européenne qualifie les e-liquides de produits nocifs quelque ce soit le taux de nicotine qu’ils contiennent. Bien que ce soit le point de vue de l’Union Européenne sur ce produit, les ventes de ce dernier ne cessent de se multiplier sur le marché.

Pour plus de détails, visiter le site http://cigaroff.com