Cigarette électronique : une baisse de 10% des ventes

Depuis quelque semaine, le marché de l’ecig ne marche plus comme elle l’était auparavant, les ventes ont commencé à diminuer. Une étude menée par le cabinet Xerfi montre que l’euphorie du marché commence à se dissimuler.

Le revenu rapporté par le marché de la cigarette a diminué

Le cabinet d’études économiques privé, spécialisées dans les analyses sur les secteurs et les entreprises vient de publier les résultats d’une étude qu’il a menée sur le marché de l’e-cigarette. Depuis plusieurs années, le marché de la cigarette électronique a vraiment été en pleine expansion avec des ventes qui ont même eu tendance à exploser, actuellement ce n’est plus le cas.

Ce marché en 2014 a rapporté aux environs de 400 millions d’euros, cette année il n’en a rapporté que 355 millions. La baisse est donc vraiment remarquable sur ce marché à ce que l’on voit. Le succès de la cigarette électronique a donc touché son apogée, fini l’engouement, ce qui ne signifie tout de même pas que le déclin de ces dispositifs est proche.

Toutes ces conclusions dérivent du rapport publié par le cabinet Xerfi ce mois-ci, selon le rapport si entre l’année 2012 et 2014, le nombre de boutique qui s’ouvrait pour vendre de la cigarette électronique n’a cessé de s’accroître, depuis le début de cette année la fermeture des boutiques se fait de plus en plus visible. Comme l’on l’a dit tout à l’heure le revenu rapporté par ce marché à baisser et ne s’affiche qu’à 355 millions d’euros soit donc une baisse d’environ 10% des ventes et une baisse d’environ 17% du nombre de points de vente.

Les raisons de la baisse des ventes sont multiples

Les causes de cette baisse des ventes de la cigarette électronique sont multiples mais la plus importante c’est les déboires des consommateurs qui choisissent de revenir vers la clope après quelques semaines ou mois d’utilisation de la cigarette électronique. L’absence d’étude qui confirme l’innocuité ou non de la vapeur produite parla cigarette électronique contribuer aussi parmi les raisons de cette baisse des ventes.

Jusqu’à maintenant aucun scientifiques, ni professionnels n’a réussi à démontrer que la cigarette électronique était sans risque sur la santé de la personne qui s’en use. Même si une personne désire donc cesser de fumer et choisit la cigarette électronique, rien ne dit que cette dernière est moins dangereuse que la première. Bref, il est encore assez tôt pour parler du déroulement des ventes de la cigarette électronique sur le marché surtout qu’il nous reste encore 5 mois avant de pouvoir juger sur l’échec ou le succès de la cigarette électronique pour cette année.

Les analystes de Xerfi affirment que cette baisse des ventes de l’e-cigarette n’est juste qu’éphémère, ils sont assez optimistes jusqu’à dire que d’ici 2016 tous s’arrangera. Xerfi tablent sur une hausse allant de 450 millions des revenus générés par le marché de la cigarette électronique en 2018. L’on ne cesse d’affirmer que la cigarette électronique est le meilleur moyen de stopper la cigarette, si jamais donc le marché se décroît cette dernière n’est donc pas assez efficace que cela.