Posnania crée par Maurice BANSAY, Apsys

apsys
Posnania à Poznan en Pologne est le plus grand centre commercial le plus innovant réalisé par le groupe Apsys. Son architecture est extraordinaire, design et novateur. Le centre commercial a été inauguré le 19 octobre 2016 à Poznan.

Un centre commercial multifonctionnel

Ce centre commercial est un projet de grande envergure de par sa grande taille mesurant 100 000 m² GLA pour 300 000 m² de surface de plancher. La zone commerciale dispose également 3 300 places de parking. Ce centre commercial dispose d’un hypermarché carrefour, 40 grandes et moyennes surfaces, d’un centre de loisirs de 25 000 m² comprenant 220 boutiques, 40 restaurants, d’un multiplex 8 salles avec écrans géants et d’une technique Dolby Atmos.

Les boutiques du centre proposent des produits de qualité comme les vêtements et accessoires de mode dernière tendance internationale. On y trouve même un étage où se concentre la vente de différents textiles de qualité et haut de gamme. En outre, les enfants peuvent jouer dans la zone de jeux et les grands peuvent profiter au jeu de billards ou de bowling ou faire de fitness ou une partie de piscine.

Une architecture innovante
Sa conception est hallucinante grâce à ses façades de verre, ses vitrines événementielles de 8 m de haut, de ses allées mesurant 14 m de large ou de ses toits ouverts. Ce centre commercial est bien aménagé avec de mobilières tendances et designs, des sols en marbre, des écrans géants… À l’extérieur du bâtiment, on peut admirer les terrasses, les fontaines, les jardins d’hiver et les passerelles.
Un centre commercial construit et géré de manière écologique
Le centre commercial Posnania a été construit dans le respect du développement durable. L’ensemble des matériaux de construction sont de matériaux écoénergétiques. Par ailleurs, la gestion du centre se fait également dans le respect de l’environnement : gestion de déchets et de réduction de pollutions, utilisation de technologies vertes, existence d’un endroit spécial pour les bicyclettes… Cette zone commerciale a même reçu la mention très bien du certificat BREEAM.

Des services hauts de gamme et uniques

À part les différentes enseignes proposées par le centre commercial, Posnania offre à ses clients un amphithéâtre pour une organisation d’événements culturels, des places publiques pour des représentations ou autres happenings.

Apsys a également pensé aux passionnées de la technique et a mis en place un service digital pour les clients très connectés. Les consommateurs peuvent accéder au réseau Wi-Fi du centre commercial pour la géolocalisation des boutiques, l’emplacement du parking ou la possibilité de paiements en ligne.
En outre, Posnania met à la disposition de ses clients de service de conciergerie, des conseillers shoppings personnalisés, achats mains libres, voituriers, le service de garde d’enfant…

Bref Posnania est un centre commercial multifonctionnel moderne et innovant qui met à la disposition de consommateurs les outils et les services nécessaires pour faciliter leur shopping. Il n’est pas seulement un endroit où faire ses achats, mais il est également un endroit pour faire plaisir toute la famille.

Comment débuter avec sa cigarette électronique ?

Vous venez d’acheter une cigarette électronique ? L’usage de celle-ci n’est pas si difficile comme vous le pensez, tout de même elle nécessite quelques apprentissages. Voici donc quelques conseils sur l’utilisation de la cigarette électronique pour pouvoir en profiter de celle-ci tout en économisant son temps et son argent.

 

La batterie :

 

Une nouvelle cigarette électronique est livrée avec une batterie préchargée, l’utilisateur n’a donc plus a la recharger lors de la première utilisation, il peut tout de suite s’en servir.

 

Pile de rechange et atomiseur :

 

La pile de rechange ainsi que l’atomiseur sont les deux éléments que l’on remplace assez souvent dans la cigarette électronique. Pour ne pas être ne panne d’e-liquide ou encore en manque de charge donc mieux vaut se préparer d’avance en ayant une pile de rechange ou encore de l’e-liquide sur soi.

 

Vapoter dans la voiture

 

Il est possible de vapoter dans sa voiture, pour éviter donc de mettre à plat sa batterie ou genre, le mieux c’est d’acheter un chargeur de voiture, ou un chargeur USB ou encore un passthrough USB. Tout de même, il faut savoir tous sur sa cigarette électronique avant d’acheter des accessoires pour celle-ci.

Avoir des stocks d’e-liquide

 

Ce conseil complète l’avant-dernier, pour ne pas se retrouver à court d’e-liquide, le vapoteur doit donc avoir régulièrement sur lui un ou deux flacons d’e-liquide de rechange. Il est à savoir qu’acheter un flacon d’e-liquide en effet est plus économique qu’acheter un cartouche prérempli.

 

Choisir une dose de nicotine inférieure

 

Pour un début avec la cigarette électronique, le choix d’e-liquide est essentiel. À savoir que chaque e-liquide contient différentes doses de nicotine : haute, moyenne faible et nul, au début mieux vaut donc choisir un modèle à faible dose de nicotine. Pour un fumeur qui procède à sevrage la dose devrait être proche de celle contenue dans la cigarette conventionnelle mais pour une personne qui compte juste se mettre à la cigarette électronique mieux vaut un e-liquide à faible dose voire nul de nicotine. Il ne faut pas aussi oublier qu’au fil du temps il faudra changer d’e-liquide pour ne pas en avoir marre.

 

Inhalation de la vapeur :

 

Pour ce faire il faut prendre une grande bouffée mais d’une manière lente avec un long mais lent souffle donc pour que la vapeur soit immense. Les bouffées courtes en effet ont tendance à inonder l’atomiseur d’où la vapeur produite dans ce cas est faible.

 

Garder votre pulvérisateur au propre

 

Au bout de plusieurs séances, l’atomiseur peut être bouché par divers composants de l’e-liquide d’où pour éviter cela, l’utilisateur doit donc nettoyer fréquemment son atomiseur. Il faut également remuer plusieurs les atomiseurs pour éviter que celui-ci se bouche.

 

Éviter le goût de brûlé

 

Avant de commencer à vapoter, il faut déposer quelques gouttes d’e-liquides directement sur la tête de l’atomiseur ou encore de la bobine, puis laisser celui-ci se reposer quelques minutes après son remplissage. Cette technique permet en effet à la mèche ou encore la bobine de l’atomiseur d’absorber totalement le liquide et éviter le goût de brûlé.

Est-il envisageable d’arrêter de fumer ?

Nous connaissons beaucoup de gens qui cessent de fumer en utilisant divers appareils, mais il existe aussi des gens qui cessent de vapoter c’est-à-dire qui quitte la cigarette électronique. Nous savons tous que la cigarette électronique peut aider un fumeur à arrêter de fumer tout comme les gommes ou encore les patchs mais il ne faut pas oublier les effets secondaires de celle-ci. En outre, nous avons besoin de plus de temps mais aussi d’études pour prouver que la cigarette électronique est vraiment plus sûre que la cigarette conventionnelle.

 

La cigarette électronique entraîne deux formes de dépendance

 

 

La cigarette électronique bien que nombreuses personnes s’en servent est considérée comme étant un produit du tabac. Les fumeurs qui comptent réussir leur sevrage tabagique doivent donc choisir d’autre moyen mis à part les cigarettes électroniques s’ils veulent se libérer totalement de l’addiction au tabac. Selon Bertrand Dautzenberg, pneumologue et président de l’Office français de prévention du tabagisme, la cigarette électronique est la version électronique moins dangereuse de la cigarette conventionnelle, les risques pour la santé sont réduits. L’e-cigarette est donc 100 à 1000 fois dangereuse que le tabac, mais il contient des produits toxiques mais aussi addictifs. Tout ça pour dire que la cigarette électronique est donc une solution de moitié pour se libérer de la dépendance au tabac. L’e-cigarette entraîne deux dépendances : la dépendance à la nicotine lorsque l’on choisit les e-liquide contenant 0 à 20 mg de nicotine, mais aussi la dépendance au geste, car avec la cigarette électronique l’on conserve le geste du fumeur. Nombreux pensent que la cigarette électronique est la meilleure alternative à la cigarette conventionnelle mais en effet avec un e-liquide qui contient une forte dose de nicotine l’on ressemble à un fumeur qui termine un paquet de cigarettes par jour.

La cigarette électronique n’est pas totalement malsaine

 

 

Conseiller à des gens d’arrêter immédiatement de vapoter ne serait pas vraiment raisonnable du fait que ce n’est pas le fait de vapoter qui est malsain mais c’est le fait d’absorber de la nicotine par le biais de la cigarette électronique. Mais tout de même si vous parvenez à réussir à ne plus toucher à votre dispositif électronique durant une journée tout entière ce serait extraordinaire. Dans d’autres cas, le mieux c’est donc de réduire la fréquence d’utilisation de la cigarette électronique, ou si le fait d’arrêter ne vous plaît pas essayer juste de modérer le taux de nicotine que vous inhaler dans la vapeur de votre cigarette électronique. Pour conclure donc, pour un fumeur cesser de vapoter pourrait faire renaître l’envie de fumer d’où le mieux c’est de réduire de temps en temps la dose de nicotine que l’on inhale sans arrêter. Mais lorsque vous pensez avoir totalement oublié ce que c’est que de fumer une cigarette électronique, pensez à arrêter aussi l’utilisation de la cigarette électronique car avec des conséquences sur la santé encore floue cette dernière peut être à l’origine d’autres maladie.

 

Appréciation de la preuve sur les cigarettes électroniques

Résultat de recherche d'images pour "e-cigarette"Les e-cigarettes sont des dispositifs à piles qui fournissent des doses vaporisées de nicotine qui peuvent être inhalées. Les fabricants de ces cigarettes électroniques disent qu’elles sont une bonne alternative pour les fumeurs qui veulent éviter d’inhaler la fumée, mais, en revanche, la preuve montre que certains peuvent encore contenir des produits chimiques nocifs. Si vous utilisez actuellement ou envisagez d’utiliser les e-cigarettes pour vous aider à arrêter de fumer complètement, voici ce que deviez savoir.

Comment fonctionnent-ils?

Les e-cigarettes sont généralement de minces cylindres qui se composent d’un embout buccal (également appelé une cartouche) qui contient une solution de nicotine, un atomiseur qui chauffe la solution et de la vapeur produit ainsi qu’une batterie. Ils sont souvent conçus pour ressembler à des cigarettes, cigares, pipes ou des stylos. Beaucoup sont réutilisables avec des cartouches de remplacement, même si certains sont jetables. Lorsque l’utilisateur inhale ou appuie sur un bouton, l’appareil active et délivre de la nicotine vaporisée. Les vapeurs peuvent également être aromatisées, et certains modèles permettent aux utilisateurs de choisir s’ils veulent inclure la nicotine dans la vapeur. 

Sont-ils efficaces pour se désintoxiquer?

Comme les e-cigarettes sont devenus populaires que récemment, il y a des données limitées sur leur sécurité et leur efficacité à aider les gens à cesser de fumer. Une récente étude publiée suggère qu’ils sont aussi efficaces que les timbres de nicotine à aider les gens à cesser de fumer. Cependant, comme ils continuent à fournir de la nicotine, ils peuvent provoquer ou continuer la dépendance à la nicotine.

Sont-ils sûrs?

Beaucoup de sécurité des e-cigarettes restent inconnues car ils ne sont pas encore étudiés à fond. Ils manquent de nombreux produits chimiques toxiques et des sous-produits présents dans la fumée de tabac, mais une analyse de la FDA a constaté que certains e-cigarettes contiennent des substances cancérogènes (substances chimiques cancérigènes également trouvées dans les cigarettes de tabac) et les produits chimiques comme le diéthylène de glycol que l’on trouve également dans l’antigel. Les vapeurs peuvent aussi contenir certains métaux potentiellement dangereux. La quantité de nicotine de ces cigarettes est également peu fiable, donc, les consommateurs ne peuvent pas être complètement sûrs combien ils obtiennent à chaque respiration. De façon alarmante, l’utilisation d’e-cigarette par les adolescents de notre pays a plus que doublé entre 2011 et 2012, et la grande variété d’arômes disponibles les rend encore plus attrayant pour les enfants. Des études suggèrent que les e-cigarettes peuvent effectivement fournir une passerelle en nicotine ou la dépendance au tabac, ce qui explique pourquoi les enfants et les personnes qui ne fument pas ne doivent jamais les utiliser. Environ la moitié des États ont adopté des lois qui restreignent la vente des e-cigarettes aux mineurs, mais dans de nombreux Etats, il n’y a aucune restriction d’âge.

Résultat de recherche d'images pour "e-cigarette"Enfin, les e-cigarettes sont certainement mieux que le tabac à fumer, mais les fumeurs adultes qui veulent faire le passage doivent comprendre qu’ils ne sont pas aussi bon que cesser de fumer complètement. Même si nos corps évitent les nombreux éléments toxiques trouvés dans les cigarettes ordinaires, aucune quantité de nicotine n’est bonne pour vous. Des millions de personnes arrêtent de fumer sans l’aide des e-cigarettes, alors assurez-vous d’essayer et re-essayer vos autres options pour débarrasser votre corps de la nicotine rapidement et pour de bon, même si vous utilisez les e-cigarettes comme un pont. Avec détermination, patience et quelques stratégies pour arrêter de fumer, vous pouvez arriver à la ligne d’arrivée. Vous pouvez voir même voir des témoignages sur le site cigaroff.com.

La cigarette électronique peut être une aide contre l’obésité ?

Comme nous le savons bien la cigarette électronique contient de la nicotine mais à faible dose. La nicotine a toujours été connue comme étant un coupe-faim, elle a en effet stimulant sur la partie du cerveau qui contrôle l’appétit d’où lorsque l’on inhale de la nicotine lors du vapotage notre envie de manger diminue. C’est donc la raison pourquoi nombreux affirme que la cigarette électronique aide à perdre du poids, mais est-ce que ce raisonnement tient-il vraiment ?

 

La nicotine est un véritable coupe-faim

 

 

Avec la preuve scientifique que la nicotine aide vraiment à garder sa ligne ce n’est pas assez étonnant que des millions de fumeurs de tabac s’y mettent à cette habitude pour perdre du poids et rester mince. Or nous savons tous les effets négatifs ainsi que les risques que le tabac engendre sur notre santé, surtout que la majorité des substances qu’elle libère son cancérigène. Nombreuses sont les alternatives contre la cigarette conventionnelle dont la plus populaire est la cigarette électronique, étant donné que cette dernière contient aussi de la nicotine, elle aide donc aussi à garder la ligne. Sans oublier que le fait d’utiliser la cigarette électronique s’avère être moins dangereuse pour la santé que le fait de fumer. Mais nombreux de nos jours refusent de passer de la cigarette conventionnelle à la cigarette classique due au manque d’étude complète sur les effets à long terme de cette dernière.

La cigarette électronique peut compléter le régime d’amaigrissement

 

 

De nos jours l’obésité a gagné du terrain partout dans le monde, c’est même devenu un fléau international. Pour perdre du poids donc nombreux s’y mettant à la cigarette car celle-ci est peu importe qu’elle soit vraiment dangereuse aide vraiment à maigrir. Or ce que les gens ne savent pas c’est qu’au bout de deux à trois tiges l’on devient accro à la nicotine et l’on ne pourra plus se passer de la cigarette classique c’est ce que l’on connaît tous par dépendance. Mieux vaut donc choisir la cigarette électronique, peu importe que la quantité de nicotine qu’elle intègre est assez facile l’on peut l’augmenter ou la modifier selon nos désirs (en choisissant l’e-liquide idéal donc). L’on peut aussi intégrer la cigarette électronique dans notre régime : sport, alimentation saine et équilibrée, de cette manière soyez sûre de perdre des kilos en un temps de quelques semaines voire mois. Le vapotage peut donc aider à maigrir grâce à la présence de nicotines dans l’e-liquide qui suite à, la combustion se transforme en vapeur que l’on inhale dans la suite. La nicotine comme l’on l’a dit au début de l’article est un puissant coupe-faim. Tout de même, tant que l’impact à long terme de l’e-cigarette sur la santé est encore incertain, mieux vaut modérer son utilisation.

 

L’e-cigarette est mieux que toutes formes de tabacs

 

Si vous désirez donc perdre du poids mais que vous hésitez entre la cigarette classique et la cigarette électronique, optez pour cette dernière car selon des études préliminaires, elles sont plus sûres et moins dangereuses. Un petit conseil, surtout évitez de prendre diverses drogues illégales qui peuvent causer le vomissement après chaque repas, il est vrai que ça aide à maigrir mais l’effet de ceci sur la santé serait très désagréable.

 

Se sert-on d’une cigarette électronique de la même façon que l’on se sert d’une clope ?

Il est bien évident que la majorité des nouveaux utilisateurs de la cigarette électroniques ont tous été des fumeurs, il s’avère donc être facile pour eux de se servir de ce dispositif surtout que le premier modèle conseillé pour les « beginners » en la matière ressemble formellement à une cigarette classique.

 

Les deux cigarettes se ressemblent mais fonctionnent différemment

 

 

La cigarette électronique est la première chose à laquelle les fumeurs ont recours lorsqu’ils se décident à dire adieu à la cigarette conventionnelle. Il est bien vrai que les deux cigarettes se ressemblent presque au niveau du design mais aussi au niveau de la manière d’utilisation mais leurs fonctionnements sont bien différents. L’une est un tube de papier où la fumée provient de la combustion de diverses herbes, l’autre est un tube en acier qui produit une vapeur à base d’eau issue de la combustion d’un liquide par un élément chauffant mais aussi sous l’effet d’une batterie électronique. L’une contient du tabac et l’autre qui n’en produit pas génère un brouillard. Une comparaison complète entre une cigarette électronique et une cigarette conventionnelle nécessitent donc presque toute une vie. Il existe de nombreux termes que l’on peut utiliser pour désigner la cigarette électronique à citer : « e-cigarette », « e-cig », « vaporisateur personnel » ou « vaporisateur électronique ». Ces deux derniers termes sont en effet les nouveaux termes utilisés sur internet pour nommer l’e-cigarette, car ce dernier est victime de son amalgame mais aussi de sa comparaison récurrente aux produits du tabac, ceci même si ces deux produits sont totalement différents. Tout de même le terme « cigarette électronique » est le plus fréquent et le plus facile car non seulement il attire les fumeurs mais est aussi beaucoup plus usuel.

Quelques différences entre la cigarette électronique et la cigarette classique

 

 

Sinon parle maintenant de la manière d’utiliser la cigarette électronique, bien sûr comme l’on l’a assez souvent répété, ce n’est pas la même qu’avec la cigarette conventionnelle. Si la façon d’utiliser les deux cigarettes était la même, peut-être que l’utilisateur de la cigarette électronique serait aussi confronté à un mal de gorge ou encore à des troubles pulmonaires. En étant un débutant, mieux vaut donc d’abord choisir un mini e-cigarette car celui-ci sera beaucoup plus simple pour habituer le fumeur, au fil du temps ce dernier pourra s’améliorer en choisissant l’e-cigarette qui lui conviendra et qu’il aimera bien sûr. Une cigarette électronique ne contient pas du tout de tabac, ce qui mène à dire qu’il n’y a donc pas de combustion de ce genre de produit, il n’y a également pas d’allumage nécessitant un briquet. Dans la cigarette électronique c’est question de combustion d’un liquide à basse température qui donnera dans la suite une vapeur.

 

À chacun sa façon de se servir de son e-cig

 

En ce qui est de l’utilisation de la cigarette électronique, c’est à chacun son habitude et sa façon donc. Peut-être que la manière dont une personne se sert de son e-cigarette ne vous convient pas et vis-versa. Sinon nous ne cessons de le répéter la manière d’utilisation de la cigarette électronique ne ressemblera jamais à celle dont comment on fait avec une cigarette conventionnelle, la seule similitude c’est que pour pouvoir inhaler le produit l’on utilise sa bouche pour aspirer dans son e-cig ou encore dans sa clope.

La cigarette électronique peut être plus addictif que la cigarette classique

Bien que la cigarette électronique, couramment appelée « e-cig », soit considérée comme étant la meilleure alternative pour aider les fumeurs à se libérer de la dépendance à la cigarette conventionnelle, elle peut être plus addictive que la cigarette traditionnelle.

 

La vraie dose de nicotine dans la cigarette est inconnue

 

Il est bien vrai que dans la cigarette électronique ce n’est pas du tabac que l’on brûle mais l’e-liquide qui se compose de nicotine, d’arôme et d’autres substances. Aucune étude n’a encore montré quel type de nicotine peut-on trouver dans la cigarette électronique, à rappeler qu’il y a trois types de nicotine qui se différencie par le niveau de dépendance qu’il entraîne. Un chercheur du nom de Najat Saloba provenant de l’Université américaine de Beyrouth ainsi que son équipe a donc tenté de savoir le type de nicotine que l’on peut trouver dans la cigarette électronique. Pour ce faire il s’est donc servi de plusieurs échantillons d’e-liquides. Les résultats de l’étude ont paru dans la revue de « l’American Chemical Society Chemical Research in Toxicology », elles affirmaient que c’était la base libre de la nicotine qui était absorbée lors du « vaping » ce qui entrainerait une addiction beaucoup plus importante que cause la cigarette classique. En plus de tout cela, l’étude a aussi permis de savoir que la quantité de nicotine dans les e-liquides n’est pas équivalue a celle-ci indiquée sur l’étiquette de la bouteille mais est des fois plus élevés.

La cigarette électronique peut devenir une initiation au tabagisme

 

 

Actuellement nombreuses sont les personnes qui se mettent à vapoter même s’ils n’ont jamais fumé auparavant. L’étude a permis de savoir que pour ces personnes-là, la cigarette électronique pourrait conduite à la dépendance à la nicotine et pourrait même mener vers le tabagisme. L’action de la cigarette électronique dans ce cas-là serait contradictoire à ce que l’on entend souvent, si le-cigarette et censé être une aide pour un fumeur durant le sevrage tabagique chez les non-fumeurs il sera l’initiateur au tabagisme. Les jeunes de nos jours sont les plus nombreux à s’user de la cigarette électronique. Tant qu’aucune étude véridique et complète n’a encore été effectuée sur les composants de l’e-liquide que l’on brûle dans la cigarette électronique, l’utilisation de cette dernière ne devrait donc pas être assez fréquente. Dans ce cas, les parents devront donc surveiller leurs enfants surtout lorsque ces derniers ont atteint l’âge de l’adolescence, l’âge où les tentations sont nombreuses. Bien que jusqu’à maintenant la cigarette électronique soit jugée comme étant saines, les jeunes personnes ne devront pas s’en servir assez fréquemment.

L’e-cigarette n’est pas si saine que nous le pensons

La cigarette électronique ou « e-cigarette » ou tout simplement « e-cig » a été initialement vénérée comme étant l’alternative la plus saine et la méthode de thérapie assez efficace pour aider le fumeur à cesser de fumer. Tout de même jusqu’à maintenant, les preuves qui montrent que ces dispositifs sont inoffensifs sont encore manquantes. Malgré cela le nombre personne surtout de jeune qui s’use de ce dispositif ne cesse de s’accroître.

 

Les substances présentes dans l’e-liquide peuvent être toxiques

 

 

Il est vrai que la dose de produits chimiques toxiques libérée dans la vapeur de la cigarette électronique est assez faible que ce que l’on trouve dans la fumée de la cigarette conventionnelle, mais il est à savoir que la mise sous tension de la cigarette électronique n’est pas sans risque. Selon une étude, l’e-liquide contient de nombreux produits chimiques qui peuvent s’avérer être cancérigène dont le formaldéhyde. Ce dernier apparaît en effet lorsque l’e-liquide est chauffé à haute température, c’est-à-dire lorsque l’on utilise non stop notre cigarette électronique. Or il paraît que le formaldéhyde présent dans la cigarette électronique est plus dangereux que ce que l’on trouve dans la cigarette conventionnelle dans ces conditions (combustion de l’e-liquide à haute température). Certains pensent que le choix d’un e-liquide exempt de nicotine supprime tous les risques pour nos poumons mais aussi pour d’autres organes de notre corps mais selon une étude peu importe que l’e-liquide présente ou non de la nicotine, les autres substances dans cette solution peuvent affecter quelques cellules du tissu pulmonaire, ce qui pourrait entraîner des lésions pulmonaires ou encore des inflammations.

Le nombre d’utilisateurs de cigarette électronique ne cesse de s’accroître

 

 

Il est bien vrai que la cigarette électronique est meilleure et moins dangereuse que la cigarette conventionnelle, qu’elle nous permet de faire des économies, qu’elle renforce notre estime de soi mais comme ses risques ainsi que ses effets à long terme ne sont pas encore connus mieux vaut se méfier de ce dispositif. Tout de même nous ne sommes pas encore très sûres que tous les produits présents dans l’e-liquide soient tous nocifs car les études qui prouvent cela sont encore très peu, mais nous savons par contre que la majorité des substances dans l’e-liquide est chimique donc peuvent s’avérer être toxique. En absence d’étude conforme et exacte nous ne pouvons pas tirer de conclusion trop hâtive sur ces appareils, bref malgré cela, le nombre de personnes qui l’utilise ne cesse de s’accroître ces dernières années.

 

E-cigarettes et les e-narguilés sont “dans” qui est inacceptable pour de nombreux experts de la santé

Parce que les produits sont un cocktail dangereux de produits chimiques. Les experts avertissent des dangers de e-cigarettes et demande des règles juridiques claires.

E-narguilés et e-cigarettes: Parce qu’ils ne contiennent pas de tabac, il n’y a pas de réglementation

Cependant, les médecins et les chercheurs conviennent que l’e-cigarette est dangereuse et la poignée légale est trop laxiste. Par conséquent, les experts appellent des règles claires à nouveau. Le gouvernement veut mieux protéger les enfants contre les e-cigarettes et les e-chichas. Notons qu’ils sont toujours interdits aux mineurs cette année – que ce soit avec ou sans nicotine.

Jusqu’à présent, les cigarettes électroniques tombent dans une échappatoire, car ils ne contiennent pas de tabac. Plusieurs études montrent que les ingrédients sont nocifs pour la santé. « Chaque fois que vous vous fumez une cigarette électronique, un mélange chimique est inhalé. Surtout à la consommation continue de haute qui ne peut pas être un risque de cancer à exclure » affirme le chef de l’Unité de prévention du cancer du Cancer Research Center allemande (DKFZ), Martina Pötschke-Langer.

Experts: les substances aromatisantes sont nocifs pour la santé

Beaucoup de liquides pour les e-cigarettes contiennent selon une étude des substances aromatisantes qui irritent le système respiratoire. Même en utilisation normale, des vapeurs peuvent prendre de telles substances en quantités dépassant les limites maximales recommandées doublé. C’est pourquoi, le gouvernement exige actuellement au fabricant, entre autres choses, de mentionner les ingrédients sur leurs produits et de fixer une limite maximale pour certaines substances.

Pendant le fumage, les ingrédients sont brûlés, dans la e-cigarette, d’un liquide. Le liquide évapore seulement à une certaine température. Au cours de l’inhalation, d’aérosols atteignent les poumons, mais aucun des produits de combustion. Les liquides sont constituées de plus de 90 pour cent d’une substance de support, généralement le propylène glycol ou la glycérine. Dans les e-cigarettes, ils assurent la vapeur visible lors de l’inhalation et l’exhalation. Le goût vient des arômes, dont il existe des milliers d’innombrables saveurs comme l’ananas, le lait de poule et la menthe à la barbe à papa.

Actuellement, les e-cigarettes sont supposés sauver de nombreuses vies comme une alternative aux cigarettes normales. Comparer avec les adversaires qu’ils contrastent avec l’abstinence complète et se réfèrent à des risques pour la santé. Donc à vous de voir si genre de cigarette est mieux pour vous. Pour plus d’information, voir sur cigaroff.com.